L’article publié dans Courrier International de la semaine du 9 au 15 juillet 2015 intitulé « Le Yangtsé lessivé » est tiré d’un journal hebdomadaire de Canton NanfangZhoumo, journal libéral le plus influent de Chine.

Cet article traite de l’écoulement du fleuve et de son écosystème perturbés par de nombreux barrages et retenues d’eau. Ainsi « les espèces aquatiques qui pouvaient autrefois pénétrer dans le lac ne le peuvent plus ». Cet article montre bien que le développement de la Chine a des conséquences environnementales ; la pollution fait partie des nouveaux défis de la Chine.
 Le Yangtsé est le plus long fleuve de Chine et il approvisionne les 180 000 habitants des provinces qu’il traverse. Depuis 10 ans, ces provinces souffrent de situations de sécheresse provoquées par les retenues d’eaux qui en amont bloquent des sédiments dans leurs réservoirs. Au fur et à mesure de la circulation de l’eau dans les barrages, les sédiments s’accumulent et l’écoulement de l’eau diminue de plus en plus, ce qui fait que les rivières en aval ne sont pas assez approvisionnées. Cette accumulation de sédiments est également due aux “655 ruptures de digues depuis la création du barrage des Trois-Gorges (le plus grand barrage du monde) “ qui fragilisent des berges. Pour lutter contre le phénomène, les chercheurs veulent mettre en place des barrages pour diminuer de 40 milliards de tonnes sur 300 ans l’ensablement du barrage des Trois-Gorges mais également d’écluse en prévention des périodes de pénurie d’eau.

ST FORT PRISCA, TERMINALE S

Publicités