Lors de cette intervention, nous avons rencontré Delphine, Norma et Marina, programmatrices au Festival de films de femmes. Elles sélectionnent des courts-métrages qui vont par la suite être diffusés lors du festival.
Nous avons donc visionné trois courts- métrage films de trois genres différents :

DREAM WALKER (Rêve éveillé) : DJ Chen Yin-Jung Fiction, Taiwan 2009, 11 min.

Synopsis: Un jeune homme se trouve dans le métro et rencontre une jeune femme déguisée. Il va ensuite faire la rencontre d’une petite théière qui va le suivre jusqu’à chez lui.

Nous avons pu remarquer les couleurs plutôt originales présentes dans ce court-métrage comme le jaune ou le violet mais aussi la présence de musique tout au long de celui-ci. De plus, il n’y avait pas de paroles ce qui insistait sur l’aspect « féerique ».



 
3 ACRES IN DETROIT : Nora Mandray Documentaire, Etats-Unis/France, 2014, 12 min.

Synopsis : Donnie est un jeune agriculteur urbain qui cultive un hectare de terre. Ce terrain était autrefois un parc, au coeur d’un quartier propret de classe moyenne.
Aujourd’hui, les rues alentours ne sont plus que maisons abandonnés. Il décide de transformer une de ces maisons en serre afin de sauver ses produits du froid.

Nous avons trouvé dans l’ensemble que c’était un bon documentaire, Donnie est un personnage touchant et nous n’avons pas vraiment l’habitude de voir ce type de documentaire

LA SOLE, ENTRE L’EAU ET LE SABLE : Angèle Chiodo Documentaire animé, France, 2011, 15 min.

Synopsis : Au cours de l’Evolution, la Sole est devenue asymétrique, et aujourd’hui personne ne sait exactement comment cela s’est passé. En 2010, une équipe de chercheurs a tenté de percer ce secret. Ce documentaire est le récit de leurs aventures.



Ce court-métrage était assez original. En effet, il a été fait avec des objets du quotidien mais avec des faits scientifiques. De plus, la réalisatrice/actrice a ajouté une touche d’humour avec sa grand mère.

Après le visionnage de ces trois courts-métrages, nous nous sommes mis par groupe et avons débatus sur notre film préféré.
Dans l’ensemble, nous avons pratiquement tous voté pour le second film, car ce documentaire nous a marqué. En effet, Donnie a été en prison. Malgré les jugements de certains habitants il s’est battu et aujourd’hui il oeuvre pour une bonne cause et entame même le nouveau projet d’une serre dans une ancienne ferme.
Certains élèves ont été en désaccord avec leurs camarades. En effet certains ont préféré le premier film pour son originalité, pour ses couleurs mais aussi par l’absence de paroles et l’omniprésence de la musique. Cette musique a raconté l’histoire.

Enfin, un élève a préféré le troisième film car il aimait le concept d’utiliser les objets de quotidiens afin de parler de faits scientifiques.

Manon KARNEEFF
1èreS
Publicités